Le ruban rouge

Publié le par Déborah : nail-art-and-make-up.over-blog.com

Bon.

A l'heure où je vous parle j'ai les larmes aux yeux et je suis encore toute boulversée d'avoir vu pour la première fois le film Philadelphia.

 

Je suis boulversée parce-que ça remue en moi de vives émotions, notamment la souffrance que j'ai éprouvée et que j'éprouve encore d'avoir perdu mon tonton de cette saleté de maladie qu'est le SIDA.

 

Je vous raconte pourquoi : il était jeune et était très amoureux de sa copine musulmane. Lui était juif. Pour des raisons d'incompatibilité familiales -qui me mettent hors de moi !- les parents respectifs leur ont interdit de se voir. Ensemble, ils ont commencé à fumer des choses pas légales. Ensemble, ils sont allés plus loin en prenant des drogues dures. Ensemble, ils sont devenus toxicomanes.

Sa copine est décédée bien avant lui et cette horrible perte lui aura été un calvaire jusqu'au bout.

Lui, a contracté le VIH. Puis il a déclaré le SIDA.

Les non-dits familiaux ont fait que ça a été caché comme s'il était considéré comme un pestiféré. A moi non plus on ne m'a rien dit mais je le voyais bien, là, à faire des aller-retours à l'hôpital, grossir puis maigrir, avoir un visage rougi et le lendemain très pâle, je voyais les analyses et autres mots compliqués sur les comptes rendus des médecins... J'ai toujours sû qu'il y avait un problème mais trop jeune et mal informée pour le comprendre, je n'ai jamais pu en parler avec lui.

Il nous a quittés à l'âge de 34 ans, un mardi. C'était le 25 novembre 1997. Moi j'avais 14 ans.

 

A partir de là j'ai voué une haine sans merci aux non-dits familiaux. J'ai, par extension, décidé de renier la religion ou en tout cas l'existence d'un "Dieu". Non pas que je ne respecte pas les croyants, bien au contraire et j'assume ma double culture (même si je suis officiellement athée). Je l'ai reniée parce-que je n'ai pas compris pourquoi la religion devait être un frein à la liberté personnelle, pourquoi ça occasionne encore aujourd'hui des guerres dites "saintes", pourquoi ça complique tellement la vie, bref... J'ai fait un gros tout et j'ai tout rangé dans le fin fond d'un tiroir.

 

Revenons-en à ce SIDA. C'est quoi en fait ?

C'est le syndrôme d'immuno-déficience acquise. Quand tu as le SIDA c'est que la maladie a pris le dessus et malheureusement aujourd'hui il n'y a toujours pas de guérison. Les défenses immunitaires (lymphocytes T4) dégénèrent. Il suffit donc de contracter n'importe quel virus, aussi minime soit-il pour foutre un bordel monstrueux.

 

Le VIH s'attrape en ayant des relations sexuelles non protégées, les rapports bucco-génitaux et annaux compris. Il se transmet de mère en foetus mais le bébé une fois né, peut ne pas être porteur ou ne jamais déclarer le SIDA. Il se transmet aussi par un échange de sang.

 

Le VIH ne s'attrape PAS en touchant ou embrassant un séropositif, en passant derrière lui aux toilettes. Il ne s'attrape pas non plus en s'asseyant sur des seringues contaminées dans les cinémas comme certains gros débiles aimeraient le faire croire. Ce virus ne résiste pas à l'air libre !!!!

 

 

Le meilleur moyen de s'en protéger est encore d'utiliser le préservatif. Moi je suis de la génération "capotes", fut une époque j'en avais une invraisemblable collection (environ une centaine de toutes les couleurs/tailles/goûts/textures). Je suis écoeurée et profondément choquée que la génération d'aujourd'hui "oublie" les risques réels qui sont pris lors de rapports sexuels non protégés. Je ne comprends pas que ces jeunes, en particulier les filles, préfèrent prendre la pilule pour ne pas risquer d'être enceinte plutôt que de préférer utiliser la capote qui est 2en1.

 

Le SIDA existe toujours. Il ne faut pas l'oublier.

 

J'ai la chance, car oui c'en est une, d'avoir une Maman qui m'a informée très tôt de ce qu'est une MST (ou IST = infection sexuellement transmissible). Quand l'heure pour moi d'entrer dans le monde des grands est venue : j'ai tout de suite su ce qu'il fallait faire. Je n'ai jamais laissé l'occasion à mon mec de dire "j'ai pas de capote, on va faire sans !" car moi j'en avais toujours une ou deux, juste au cas où. Je dépannais les copains et je faisais de la prévention également.

 

Alors certes, on peut me considérer comme parano mais je ne le suis pas. La différence avec beaucoup de personnes est que MOI je ne fais pas l'autruche. J'en parle, j'informe, je fais encore et toujours de la prévention.

 

Alors si par ici il y a quelques mamans d'ados, ou de pré-ados (ou des mamans/papas tout court hein !), pitié, prévenez-les ! Préservez-les de tout ça !

 

C'est sûr, ça ne doit pas être facile d'en parler. Mais il vaut mieux dire les choses telles qu'elles sont plutôt que de ne rien dire et de prier pour que rien n'arrive à votre enfant. Je vous rappelle que malheureusement encore aujourd'hui, l'issue est fatale même si les traitements mis au point permettent de vivre "normalement" avec cette maladie. Je pense que bon nombre de parents d'enfants atteints ont mal été informés et regrettent de ne pas avoir osé.

 

Les parents ne sont pas là pour enterrer leurs enfants, peu importe l'âge qu'ils ont.

 

 

 

Profitons de ce 1er décembre pour en parler mais il n'y a pas que ce jour là dans l'année. Il y a 364 autres jours où il est nécessaire d'y penser, d'en parler et de faire de la prévention. Si en plus vous pouviez faire un don pour la recherche ça serait extrêmement utile.

 

 

Pour finir, je ferai biensûr un nail-art pour cette bonne cause, peut-être même un make-up.

 

Si tu veux te joindre à moi, tu peux m'envoyer une photo que je publierai sur mon blog avec le lien vers ton article.

adresse email pour rappel : nailartandmakeup@gmail.com

 

 

J'espère que ce pavé sera lu dans son intégralité même si'il est long.

 

 

 

A très bientôt,

 

*Déborah qui se bat du mieux qu'elle peut pour que cette maladie disparaisse*

 

ruban_sida.gif

Publié dans 3615 My Laïfe

Commenter cet article

dlestavel 02/12/2010 19:06



Ton temoignage et tres touchant et je suis de tous coeur avec toi


Tu as raison les jeune aujourd'hui pense que rien ne peux leur arriver mais bon il n'ont pas eu les meme info que nous a croire ou il les regarde pas Ou au mieux faut leur envoyer un texto


enfin je suis de tous coeur avec toi


Plein de biz



nanounailart.over-blog.com 01/12/2010 22:02



Coucou .. J'ai trouvé ton article très touchant .. les larmes me sont vite monté ..je ferais un nail art cette semaine et je t'enverrais les photos .. vraiment magnifique article . tu as beaucoup
de courage pour avoir réussit a t'exprimé comme ça et a nous faire partagé cette immense peine ..



apsara 01/12/2010 21:56



voila qui est fait... j'ai travaillé aujourd'hui donc je viens de terminer ma déco et de la publier : si tu souhaite la voir : http://apsara-over-blog.net 


Je me suis permise de mettre un lien avec ton article car je n'ai pas le temps d'en écrire un.


à bientôt



Ingrid 01/12/2010 17:02



comme je le disais ce matin sur le forum de Nailissima, j'ai lu ton article (qui n'est pas un pavé). et une fois de plus je te remercie.


ton comportement face à cette maladie est on ne peut plus qu'exemplaire, bravo !


je suis maman d'un petit qui vient d'avoir 5 mois et même si je suis incapable de me convaincre qu'il ne couchera pas un jour j'espère que ça se fera dans l'amour et le respect : en se protégeant
et du coup en protégeant celui ou celle avec qui il aura décidé de passer à l'acte. La question que je me pose c'est à partir de quand on pourra lui parler de sexualité/MST/VIH... ce sera délicat
quel que soit son âge je pense.


je n'ai pas eu la chance que ma mère me parle de tout ça mais c'est à l'école, c'est déjà mieux que rien...


c'est moi qui fait un pavé là !!!


je ferais le nail art et je mettrais un lien de ton article sur mon blog quand ce sera fait, d'ailleurs je vais en mettre un tout de suite !


courage ma belle et je sais que tu en as vu les épreuves que tu as déjà surmonté !


bizoux de la Réunion !


 


http://irosuniverse.blogspot.com/



louve 01/12/2010 10:47



coucou


je viens de lire ton article


,te comprends à 2000 % et je promet de faire comme pour le novembre rose


une déco avecf un lien sur ton article


parcequ il ne faut pas relacher la prévention je suis maman de deux garçons et je peux t assurer que même à leurs ages ils sont au courant et auront des capotes je leur achéterai personnellement


je préfére passer pour une maman poule que d entérrer un de ems fils par honte de parler de sexualité ou autre connerie de ce ganre


bravo pour ton coup de gueule , tu as raison le sida ne se guérrit pas ne ralchons rien et comme ça tombe juste avant le téléthon les gens oublie un peu et ça c'est pas bien


d ici quelques jours je ferai une déco et t enverrai un mail


merci à toi pour ce rappel dans les mémoires et faire bouger les consicences


bibis